PÂQUES
 
Alléluia !
« Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? »
Pourquoi regarder en derrière ? Il semblerait que tout soit pris par une sorte de vertige.
Qu’est-ce qui les fait courir ? La peur ? La nouveauté de la nouvelle ?
Elles tiennent des propos invraisemblables, Marie Madeleine, Jeanne et Marie la mère de Jacques. Ça se passe à la pointe de l’aurore du premier jour.
Les apôtres ne les ont pas crues de suite.
Pierre a voulu vérifier par lui-même.
A l’intérieur du tombeau où avait été déposé le corps de Jésus, il n’a vu que les linges.
Lorsqu’autour de soi, tout s’assombrit, que la peur gagne du terrain, que les lendemains sont nuageux, les pas que nous faisons ensemble pour avancer, ont une sacrée force ! Le printemps naît du cœur de l’hiver le plus rigoureux.
Poursuivons ensemble le chemin qui nous conduira à la lumière de Pâques. Nous y trouverons cette Paix que nous a donnée Jésus le Vivant. Paix que nous devons construire ensemble, en Pays Basque..
Comme naissent, au printemps, les bourgeons, cherchons ensemble les étincelles de lumière qui brillent dans nos vies.
Frantxua Garat, apeza.