L’origine de l’Avent

En Orient, le concile d’Ephèse de 430 a exalté la maternité divine de Marie et donné un grand relief à la célébration de la naissance humaine du Fils de Dieu.

A Rome, c’est seulement au VIèmesiècle que l’Aventtrouve son organisation durable. C’est seulement au VIII et IXèmesiècle que les messes de l’Aventpassent au début de l’année liturgique.

En 1963, la Constitution sur la liturgiede Vatican II déclarait que l’Eglise « déploie tout le mystère du Christ pendant le cycle de l’année, de l’incarnation et de lanativitéjusqu’à l’Ascension, jusqu’au jour de laPentecôte, et jusqu’à l’attente de la bienheureuse espérance du Seigneur ».

Le temps de l’Aventa un double objet : « C’est le temps de la préparation deNoël, où on célèbre la première venue du Fils de Dieu chez les hommes ; c’est aussi le temps où, à travers ce souvenir, les esprits s’orientent vers l’attente de la seconde venue du Seigneur à la fin des temps ».

L’attente chrétienne trouve son expression spontanée dans les textes prophétiques inspirés par l’attente duMessie: Isaïe et Jean-Baptiste sont à Rome les deux grandes voix de la liturgie de l’Avent